Le groupe artistique Sothéca, on ne le dira assez, qui continue de traverser le temps demeure toujours uni malgré les péripéties.

Sothéca à travers le monde

Contre vents et marrées, ce mythique groupe avec à sa tête le Doyen Hyppolite Anoh, continue de faire les beaux jours de la culture ivoirienne dans toute son entièreté. Ce, avec maestria que ledit groupe parcours le monde entier en hissant le drapeau ivoirien à travers chants, théâtres, comédie musicale dont leurs disciplines de prédilection, comme ce fut le cas en Asie et sur bien d’autres continents.

La Légende Continue

Mais, l’année dernière à peine sorti leur dernier album intitulé « La Légende Continue » qui commençait à gagner du terrain que deux gros malheurs vont freiner l’élan de cette œuvre. Il s’agit des décès presque simultanés de la mère du doyen Hyppolite, maman N’cho Kassin Catherine, décédée le 25 octobre 2020 dernier, suivi cinq jours seulement après celui du chef d’orchestre et manager de l’ensemble artistique Sothéca, Marcelin, lui, décédé le 30 octobre 2020 dernier.

Journée de commémoration

Un coup dur qui a non seulement affligé le groupe, mais qui a remis le compteur de la promotion du nouvel album à zéro. Un an après, tout l’ensemble du groupe artistique va se rappeler d’eux en leur consacrant deux journées de commémoration. Ainsi donc, est prévue une veillée artistique le samedi 06 novembre  dans l’enceinte même du village Sothéca situé à Yopougon, quartier Millionnaire, suivie d’une messe d’action de grâce en mémoire aux disparus, le lendemain dimanche 07 novembre dès 09h, à la paroisse « Saint Sauveur Miséricordieux » sise dans ledit quartier. Puis, le partage d’un repas va boucler ladite cérémonie en hommage à feu Marcelin et à feu maman N’cho !

Courage à vous et, puisse Dieu vous fortifier !

Aboké Guyzo