Pourquoi certains artistes réussissent là où d’autres échouent ?

Les biographes et mémorialistes qui se sont penchés sur la vie d’hommes et de femmes exceptionnels sont unanimes sur une seule chose : une brillante idée et le talent ne font pas tout. Aujourd’hui plus que jamais, pour marquer son temps et exceller dans son domaine d’activité, un artiste, peu importe sa discipline, se doit d’additionner son talent à un certain nombre d’autres qualités et d’aptitudes dont la relation presse.

Ainsi, ce 7 octobre, à la Maison de la presse au Plateau, s’est tenu un séminaire de formation sur les relations presse à l’intention des artistes, toutes disciplines confondues. Porté par la structure de communication Ovation Conseils et son partenaire Seven Group Invest, ce séminaire, premier d’une longue série, a réuni une belle brochette d’artistes et d’acteurs culturels ivoiriens. Dj Luciano (président des Dj ivoiriens), Yul Séa (chorégraphe, fondateur de la compagnie de danse ivoirienne Aaninka basée en Corée du Sud), Ané Konin (photographe), Lauraine Lomé (mannequin du styliste Gilles Touré), Jean Luck Dylan, manager de Shado Chris et bien d’autres sont venus approfondir leurs connaissances en matière de relations presse.

Conjointement animée par Éric Cossa et Serges N’Guessant, tous deux journalistes écrivains, rompus aux techniques de relations presse et publiques, la première session de formation a été très appréciée par les acteurs culturels et le parrain, Noël Dourey (icône de la musique ivoirienne et Pca du Palais de la culture de Treichville) qui ont été instruits par les deux maîtres du jour sur l’ensemble des actions effectuées à destination de la presse, afin d’obtenir une couverture presse favorable à la carrière d’un artiste et à la réussite d’un évènement.

Ils ont également souligné l’importance et la différence entre les supports écrits indispensables que sont un communiqué de presse, une lettre d’invitation de presse/demande de couverture ou demande de reportage, le dossier de presse, le Book et le Press-book et montré comment rédiger chacun de ces documents. “Je voudrais remercier Eric Cossa et Serges N’Guessant, deux sachants et amis de longue date, pour ce brillant exposé qui montre l’importance des rapports professionnels entre les acteurs culturels et les journalistes. C’est un passage obligé pour tous, si nous voulons voir notre carrière ou nos évènements avoir du succès. Je voudrais donc inviter tous les acteurs culturels à se mobiliser pour les prochaines sessions”, a indiqué Noël Dourey à la fin de la formation qui a été sanctionnée par une remise de certificats à tous les participants.

La prochaine cuvée de cette séance de formation se tiendra en novembre. Avec pour animateurs de grands noms de la presse ivoirienne.